Une pneumonie fait quatre morts dans une maison de retraite

©2006 20 minutes

— 

Vingt-sept personnes atteintes, 17 hospitalisées, 4 décédées : c'est le bilan d'une épidémie de pneumonie qui a sévi dans la maison de retraite Les Bruyères à Beaune (Côte-d'Or), la semaine dernière. Les quatre victimes – deux hommes et deux femmes – avaient « entre 83 et 96 ans », a déclaré le Dr Yves Couhier, de la Ddass. Trois sont décédées à l'hôpital et une aux Bruyères, un établissement qui dispose d'une unité médicale. « Les personnes encore hospitalisées sont au nombre de sept et sont toutes hors de danger. L'épidémie est en cours d'extinction », a souligné Yves Couhier. Selon lui, l'origine de l'épidémie n'est pas encore connue : « Si elle est virale, c'est assez courant. Si elle est due à un pneumocoque, c'est plus rare. » L'établissement Les Bruyères, qui compte 80 pensionnaires, est une structure moderne qui a ouvert en 2004 en zone urbaine. Selon son directeur, un contrôle annuel avait conclu en novembre à l'absence de légionelle.