Nominations à problèmes

©2006 20 minutes

— 

Alors que Jacques Chirac est soupçonné de vouloir « recaser » ses proches avant la présidentielle, des partis politiques veulent, pour l'avenir, réformer le système de nominations aux postes stratégiques. La polémique enfle alors que, par exemple, le nom de Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée, circule pour le Conseil constitutionnel. Ces nominations seront faites dans « l'intérêt du service public », a assuré hier le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé.