Accident d’hélicoptère en Camargue : le pilote en garde à vue

— 

Le pilote de l'hélicoptère dont l'accident a fait trois morts dimanche en Camargue a été placé en garde à vue à la gendarmerie d'Arles, lundi, puis hospitalisé pour un problème aux vertèbres à la suite de l'accident.
 
Le procureur de Tarascon a indiqué qu'une information judiciaire allait probablement être ouverte mais qu'en l'état de l'enquête, rien ne permettait de trancher entre une défaillance humaine ou un problème technique pour expliquer la chute de l'hélicoptère. La prise de sang effectuée sur le pilote, domicilié aux Saintes-Maries-de-la-Mer, pour déterminer son taux d'alcoolémie s'est révélée négative, selon le sous-préfet d'Arles, Jacques Simonnet, fustigeant «l'insouciance» et «l'irresponsabilité» qui ont entouré l'accident.

«Aberration totale»

«On se trouve là face à un problème, à mon avis, de localisation de ces zones d'atterrissage, a-t-il déclaré. (…) Quand on accepte ça (l'arrivée d'hélicoptères) dans un établissement recevant du public, on s'arrange pour éloigner les gens au moment des atterrissages et des décollages. (…) On est dans l'aberration la plus totale.»

Trois personnes ont été tuées dimanche et une grièvement blessée lorsqu'un hélicoptère privé qui venait de décoller s'est écrasé sur elles sur le parking d'un restaurant en Camargue, entre Arles et Salin-de-Giraud (Bouches-du-Rhône).

Les victimes, dont les parents d'une fillette de cinq ans, étaient au sol lorsque l'hélicoptère, un appareil civil de type Alouette 2, a décollé à proximité d'un restaurant du hameau de Villeneuve, avec quatre personnes à son bord qui étaient venues y déjeuner, a indiqué un ancien journaliste de l'AFP présent sur les lieux au moment du drame.

Décapitées

«Il était 15h30. L'hélicoptère s'est crashé sur les voitures garées près du restaurant. Il y avait des personnes qui étaient venues assister au décollage. Deux au moins ont été décapitées. Les parents d'une petite fille de cinq ans ont été tués. La petite fille qui a pu s'en sortir criait ‘’mon papa n'a plus de tête’’ ». Tout le monde était très choqué, a-t-il témoigné. Outre les parents de la fillette, un autre homme a trouvé la mort, ont indiqué les pompiers.

Une femme d'une quarantaine d'années, également au sol, a eu la jambe sectionnée, selon les pompiers. Elle a été transporté à l'hôpital nord de Marseille et se trouvait toujours dans un «état grave» dimanche soir, a indiqué l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (APHM), précisant que «son pronostic vital est engagé».

Les passagers de l'hélicoptère, une famille des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), sont indemnes, ont indiqué les pompiers, mais très choqués. «Le pilote (...) a expliqué que l'appareil semble avoir eu une panne et il n'a pas pu le redresser», a indiqué l'ancien journaliste de l'AFP présent sur les lieux.