Que pensez-vous de la «bravitude attitude» ?

— 

La candidate socialiste à l'élection présidentielle française, Ségolène Royal, a entamé samedi une visite en Chine de quatre jours destinée à conforter sa stature internationale à moins de quatre mois du scrutin.
La candidate socialiste à l'élection présidentielle française, Ségolène Royal, a entamé samedi une visite en Chine de quatre jours destinée à conforter sa stature internationale à moins de quatre mois du scrutin. — Bertrand Guay AFP

Après la «positive attitude» de Jean-Pierre Raffarin, la «bravitude attitude» de Ségolène Royal. La candidate socialiste a inventé ce mot lors de sa visite sur la muraille de Chine samedi, «ségolénisant» un proverbe local: «Comme le disent les Chinois, qui n’est pas venu sur la Grande Muraille n’est pas un brave. Qui va sur la Grande Muraille conquiert la bravitude.»

La députée PS des Deux-Sèvres a expliqué avoir créé ce néologisme en pensant à la bravoure des femmes. Son homologue UMP, Dominique Paillé, a ironisé : «On savait que Mme Royal avait des lacunes en matière de diplomatie, mais on n’imaginait pas qu’elle ait de telles carences sur la connaissance de la langue française.»

Comme le souligne un internaute de www.20minutes.fr, «le mot ‘’bravitude’’  n'existe pas dans les dictionnaires courants, ni même dans celui de l'Académie française. Cependant Google en donne 110 pages… »

Et vous, que pensez-vous de ce mot inventé par Ségolène Royal et des néologismes politiques en général ?