Un gendarme décède après avoir été fauché par une voiture

©2006 20 minutes

— 

Un acte « odieux », selon la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie. Un gendarme, fauché lundi lors d'un contrôle routier à Neuville-aux-Joûtes (Ardennes) par un conducteur qui a pris la fuite, est mort hier des suites de ses blessures.

Agé de 41 ans et père de quatre enfants, Jacques Lourties, gendarme depuis une dizaine d'années, a été renversé lundi vers 5 h 15 alors qu'il effectuait un contrôle d'alcoolémie à l'occasion de la Saint-Sylvestre. Un automobiliste « a refusé de s'arrêter » au contrôle installé près d'une discothèque, selon la gendarmerie. Grièvement blessé, Jacques Lourties a été transporté à l'hôpital de Charleville-Mézières, puis au centre hospitalier de Reims.

Hier, le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, qui devrait assister aux obsèques du militaire, a confié que l'enquête « progress[ait] rapidement ». Un gendarme qui effectuait le contrôle d'alcoolémie avec la victime a pu « relever des éléments de la plaque d'immatriculation », a indiqué la gendarmerie. Selon une source proche du dossier, cinq personnes ont été interpellées à Hirson (Aisne) et placées en garde à vue.