Refuser certains chèques du 93 est «en contradiction avec la charte d’Intermarché»

Recueilli par Sandrine Cochard

— 

Trois questions à Annick Bodin, responsable de l’enseigne Intermarché en Ile-de-France

L'intermarché d'Aulnay-sous-Bois refuse des chèques émis en dehors de certaines communes de Seine-Saint-Denis. Quand avez-vous eu connaissance de cette affaire?

Nous n’étions pas du tout au courant et nous avons été très surpris en l’apprenant mardi soir. Le pdg du magasin d’Aulnay-sous-Bois nous a confirmé cette pratique et nous avons ouvert une enquête interne pour comprendre ce qui s’est passé.

Quelles explications ont été fournies par le pdg de l’enseigne d’Aulnay-sous-Bois ?
C’est une décision unilatérale qu’il a prise, sans en référer à la direction du groupement Intermarché, car il rencontrait des difficultés de recouvrement. Je pense qu’il ne s’est rendu compte qu’il était dans l’illégalité. Depuis que nous lui avons signifié qu’il s’agissait d’une discrimination, cette pratique a cessé. Nous sommes un groupement de magasins indépendants, ce qui signifie que chaque pdg a la liberté de gérer son magasin comme il le souhaite, tout en respectant ses obligations envers l’enseigne Intermarché. Je précise que notre charte condamne tout forme de discrimination.

Que va-t-il se passer maintenant ?
L’enquête interne n’est pas terminée. Nous allons interroger le personnel de ce magasin ainsi que celui d’autres points de vente de Seine-Saint-Denis. En fonction du résultat de l’enquête, la direction d’Intermarché sera amenée à sanctionner cette attitude.