Procès des faux électeurs: un frère Dominati condamné

— 

Philippe Dominati a été condamné cet après-midi à six mois de prison avec sursis et 2.000 euros d'amende dans l'affaire du recrutement illégal de «faux électeurs» destinés à doper le score de son père, Jacques Dominati, aux élections municipales du 3e arrondissement de Paris de 1989 et 1995. L'autre frère, Laurent, a en revanche été relaxé.