«Miss France» a 60 ans

Sandrine Cochard

— 

no credit
L’émission kitschissime fête son 60è anniversaire samedi soir, depuis le Futuroscope de Poitiers.

Miss France, son folklore de bienséance, ses innombrables tenues, ses candidates proprettes… Chaque année c’est la même chose, on se dit qu’on ne va pas regarder cette émission kitschissime mais une force irrésistible nous y pousse quand même. Car ce défilé de candidates, estampillées miss, cherchant à «incarner l’élégance française» est toujours un grand moment de télévision (la cérémoniea été suivie l'an dernier par 9,3 millions de téléspectateurs). Le millésime 2007 ne devrait pas déroger à la règle, d’autant que nous fêterons cette année le 60è anniversaire de «Miss France». Retour sur une institution.
De la rigueur à la «révolution du bikini»

L’épopée des miss débute en fait en 1920 : ambassadrice de la Côte d'Azur, Agnès Souret, première «plus belle femme de France» - appellation contrôlée de l'époque -, est élue en 1920 sous la houlette du chroniqueur mondain Maurice Walefe.
Après une parenthèse imposée par la Seconde Guerre mondiale, le couturier Christian Dior relance l'élection avec Louis Poirot, dit de Fontenay, qui épousera Geneviève Mullmann, l’indémodable dame au chapeau. En 1947, date officielle de l’élection de la première Miss France, Yvonne Viseux, Miss Côte d'Azur, devient "l'ambassadrice de l'élégance française".

Car ne devient pas Miss France qui veut. «La Miss France idéale est celle que des parents choisiraient pour bru», explique Geneviève de Fontenay, 74 ans. Une jeune fille modèle qui doit respecter les règles imposées par l’institution. Laëtitia Bléger, Miss France en 2004, a ainsi été destituée pour cause de photos olé-olé pour Playboy. «Le règlement est le règlement: Miss France ne se déshabille pas, ni avant ni après son élection!», ajoute Mme de Fontenay.

Depuis le rachat de la société Miss France par Endemol France en 2002, le ton s’est radouci, la société ayant initié la «révolution du bikini». Conséquence: depuis 2004, près d'un million de téléspectateurs supplémentaires ont suivi l'élection de la reine de beauté française.

Rififi chez les miss

Mais la liste des scandales ne s’arrête pas là. En 2006, une des miss fait un doigt d’honneur sur une photo de groupe: une enquête est immédiatement ouverte pour démasquer la malpolie.

Plusieurs miss n’hésitent également pas à vider leur sac une fois débarrassées de leur écharpe. Geneviève de Fontenay a également la réputation d’être très franche, n’hésitant pas à donner son avis sur les Miss et raillant la participation d’Elodie Gossuin à «La Ferme des célébrités». Enfin, le fils de Geneviève, Xavier de Fontenay, jusqu'ici directeur de la Société Miss France, a été remercié par Endemol. Ambiance. Cela n’empêchera pas les 37 candidates de cette année de concourir pour la couronne. Et pour une carrière audiovisuelle…

Le jury «Miss France 2007» réunit Miss France 2005, Cindy Fabre, la chanteuse Liane Foly, les comédiens Natacha Amal et Gérard Darmon, le créateur Jean-Claude Jitrois, l'animatrice Linda Hardy et l'humoriste Titoff.