Santé : les étudiants trinquent

©2006 20 minutes

— 

Le rectorat de Paris a demandé lundi soir l'intervention de la police pour faire évacuer quelque 200 étudiants rassemblés à l'intérieur de La Sorbonne et décidés à occuper l'université "jusqu'à nouvel ordre", a-t-on appris auprès du rectorat et d'étudiants.
Le rectorat de Paris a demandé lundi soir l'intervention de la police pour faire évacuer quelque 200 étudiants rassemblés à l'intérieur de La Sorbonne et décidés à occuper l'université "jusqu'à nouvel ordre", a-t-on appris auprès du rectorat et d'étudiants. — Thomlas Coex AFP

«Sujet oublié et négligé.» C'est le constat de la mission d'enquête parlementaire sur la santé des étudiants qui a rendu son rapport aujourd'hui. Menée par le député UMP Laurent Wauquiez, cette mission rappelle pourtant que la santé a une influence décisive sur la réussite ou l'échec scolaire, en plus d'être une garantie de l'acquisition de bonnes pratiques pour l'avenir.


Le constat général indique que si les étudiants sont pour la plupart en bonne santé, des signes de dégradation inquiétants apparaissent. Notamment en raison de pratiques alimentaires peu équilibrées – 7 % des filles présentent des troubles graves du comportement –, de soins dentaires et optiques négligés pour cause de moindre remboursement, et de situations de mal-être sous-estimées. De plus, les parlementaires ont relevé des conduites à risques, surtout en ce qui concerne l'alcool.

La mission propose d'améliorer l'accès aux soins et la couverture sociale en fractionnant le paiement de la cotisation de la Sécurité sociale et en attribuant un chèque santé pour les aider à souscrire à une mutuelle. Il s'agit aussi de réformer les structures de médecine universitaire et de renforcer la prévention.

D. C.

Parmi les propositions : la mise en place d'un check-up lors des deux premières années post-bac : visite médicale, vaccinations, bilans bucco-dentaire et optique...