L'Assemblée nationale doit plancher sur une loi dès lundi

©2006 20 minutes

— 

Ne plus reproduire les mêmes erreurs que pour le CPE. Le projet de loi sur le dialogue social, qui est né de l'échec du contrat première embauche, sera examiné à partir de lundi par les députés. Objectif : instaurer de nouvelles règles de dialogue entre le gouvernement, les partenaires sociaux et les parlementaires.

Dans sa dernière version, ce texte oblige les pouvoirs publics à consulter syndicats et patronats avant toute réforme portant sur le droit du travail, l'emploi et la formation professionnelle. Toutefois, cette consultation n'est pas obligatoire en cas d'urgence avérée, et cette exception inquiète les syndicats en cas d'utilisation abusive par un gouvernement. Celui-ci devra toutefois motiver sa décision auprès des partenaires sociaux.

Mercredi, le Conseil économique et social a proposé une refonte de la représentativité syndicale qui mettrait fin au monopole des centrales historiques. La balle est dans le camp du gouvernement, qui peut décider d'ouvrir ce chantier à haut risque électoral.