Harkis insultés : Frêche absent à son procès

©2006 20 minutes

— 

Avant de regretter le trop grand nombre de « Blacks » chez les Bleus, Georges Frêche a eu des problèmes avec les harkis. Le président (PS) de Languedoc-Roussillon, poursuivi pour injure raciale, était absent hier à son procès, à Montpellier.

Le 11 février, lors d'une cérémonie pour un ancien pied-noir, Georges Frêche avait apostrophé des harkis ayant participé le même jour à une manifestation de l'UMP, les traitant de « sous-hommes » sans honneur. Hier, la présidente du tribunal a lu une lettre dans laquelle il explique que « le terme de sous-homme est sorti sous le coup de la colère, je voulais dire minus ou minable ». Le procès s'est ouvert dans une ambiance tendue. Il devait se poursuivre tard dans la soirée d'hier.