les salariés appelés à se prononcer ce mardi sur une grève

— 

Les organisations syndicales de Libération ont appelé les salariés du quotidien à voter ce mardi après-midi sur l'organisation d'une grève pour protester contre un plan social prévoyant 76 suppressions de postes.

Les salariés sont appelés à voter soit une grève immédiate, soit le dépôt d'un préavis de grève reconductible à compter de lundi, selon les syndicats.
"La deuxième solution permet de se donner un temps de négociation", a expliqué à l'AFP, François Wenz-Dumas (SNJ). La première réunion du comité d'entreprise sur le plan social est en effet prévue ce vendredi.

La direction de Libération a transmis lundi soir aux syndicats des documents sur un projet de restructuration prévoyant la suppression de 76 postes sur 276. Réunis en assemblée générale ce mardi à la mi-journée, les salariés de Libération ont "rejeté l'ampleur" de ce plan social qui "met en péril la continuité du titre", selon une motion approuvée à l'unanimité moins une abstention. Le personnel "exige d'ici vendredi la mise en oeuvre d'un plan basé sur le volontariat", poursuit le texte de la motion.
Le résultat du vote sur la grève devait être connu en fin d'après-midi.