PSG: la fédération des supporteurs français condamne mais refuse l'amalgame

— 

 Le président de la Fédération des supporteurs du foot français (FASFF), Joël Archenault, a condamné dimanche le "comportement inadmissible" de certains "groupes minoritaires" mais a souhaité éviter tout "amalgame", après la mort d'un supporteur du PSG. 

Le président de la FASFF a exprimé son indignation face au "comportement inadmissible, déviant, violent, raciste et antisémite d'un groupe minoritaire de personnes qui polluent le sport et le foot".
"Mais, attention, ne faisons pas l'amalgame entre ces groupements qui se disent supporteurs et le mouvement supporteurs en France qui anime les tribunes et considère chaque match comme une fête. La FASFF est capable d'apporter son aide et son efficacité dans la prévention sous toutes ses formes", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a organisé samedi une table-ronde réunissant les présidents de clubs et d'associations de supporteurs de foot, pour décider des mesures à prendre contre la violence dans les stades.

Jeudi, un supporteur du PSG a été tué à Paris par un policier qui s'était porté au secours d'un spectateur israélien, qui était agressé.