Manifs contre le projet de loi délinquance

©2006 20 minutes

— 

Quelques milliers de personnes ont défilé samedi à Paris pour réclamer le retrait du projet de loi Sarkozy de prévention de la délinquance, à l'appel d'un collectif national unitaire.

D'autres rassemblements ont eu lieu à Toulouse, Marseille, Rennes, Nantes et Angers. Déjà adopté par les sénateurs, ce projet de loi sera examiné par l'Assemblée nationale à partir de demain. « Cette loi est d'abord une loi de répression et un contresens à l'idée de prévention », a déclaré Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU. Le texte irait à l'encontre des pratiques des travailleurs sanitaires et sociaux, en prévoyant que ceux-ci transmettent aux maires des informations sur les personnes dont ils s'occupent. Ce projet institue « un contrôle organisé, un fichage généralisé de toute la population », a dénoncé Fabienne Binot (Solidaires). « Seuls des magistrats peuvent nous demander de telles informations », a expliqué une assistante sociale lors du défilé parisien.