Le Parti socialiste promet « modestie » et « humilité »

©2006 20 minutes

— 

« Notre organisation est artisanale, si nous gagnons, nous passerons au stade industriel », avaient coutume de dire les membres du staff de Royal pendant la campagne interne. L'heure de « l'industrialisation » a donc sonné. Première étape, l'installation d'un QG de campagne. Le siège parisien du PS, rue de Solférino, a été retenu. « La campagne sera modeste », a prévenu François Hollande, alors que sa compagne a fait savoir à son entourage que le mot d'ordre devait être « l'humilité ». Seconde étape, la constitution d'une équipe. Ses stratèges de toujours et ses soutiens, au premier rang desquels le numéro 2 du PS, François Rebsamen, en seront. Reste à trouver une place à DSK et Fabius. Le premier a fait une offre de service, le second a décidé d'attendre des nouvelles de Royal.

L'entourage de Royal prépare deux déplacements symboliques. En Afrique du Sud, terre de Nelson Mandela, et au Brésil, pays de la révolution du président Lula. La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a salué samedi la désignation de Royal.