Quatre alpinistes français portés disparus au Népal

©2006 20 minutes

— 

Plus d'un mois sans nouvelles de Jean-Baptiste Moreau, Raphaël Perissin, Vincent Villedieu et Stefan Cieslar. Les alpinistes âgés de 28 à 36 ans avaient entamé le 12 octobre l'ascension du mont Paldor, au Népal et devaient terminer leur périple le 5 novembre. Ils n'ont toujours pas donné signe de vie. Les quatre sportifs ont été aperçus pour la dernière fois le 13 octobre par des habitants d'un village proche du camp de base du mont Paldor, un sommet de près de 6 000 mètres, situé à 70 km de la capitale, Katmandou. « Une mission doit se rendre sur les lieux » aujourd'hui, a annoncé hier Jean-Baptiste Mattéi, porte-parole au ministère des Affaires étrangères.

Mais les chances de les retrouver s'amenuisent de jour en jour. Un membre du bureau des guides de montagne de Grenoble (Isère), collègue de deux des disparus, estime qu'elles ne dépassent pas 5 %. « On ne sait pas où ils sont », s'inquiète Didier Minelli, président de bureau de ces alpinistes. Seule certitude, les quatre hommes, deux guides « professionnels qui ont l'habitude » et deux autres moins expérimentés, étaient « parfaitement équipés ».

Pour l'heure, les familles, guides et enquêteurs s'interrogent sur les causes de cette disparition. « Un hélicoptère a survolé la zone où ils pourraient se trouver sans voir de coulée de neige : il n'y aurait donc pas eu d'avalanche », précise Didier Minelli. Mais pour l'un de ses collègues, les quatre alpinistes « progressaient en deux cordées », ce qui écarterait la piste de l'incident technique.

Marie-Colombe Afota (avec AFP)