Les vidéos qui circulent sur le Net

— 

 Montages parodiques ou militants, vidéos volées, archives... Aperçus des films qui font la campagne

Montage-vidéo parodiques ou militants :

A gauche :

- Le débat du PS détourné en impro human beat box

- Reprise ségoliste de la chanson de la jeune Ilona Mitrecey

- Détournement parodique des Triplés à partir des trois candidats socialistes, réalisé par des militants UMP des Landes. 

A droite :
- Le vrai Sarkozy : montage ultra-rapide confronte les déclarations chocs du Ministre de l'intérieur à des images de bavures policières. Mis en ligne par l'association Reso qui rassemble des jeunes strauss-kahnien, ce film est percutant et professionnel. Le clou du clip reste ce lapsus de Sarkozy : « Je vais donner les coups les plus fous à la délinquance ».

Archives/vidéos volées

A gauche :
- Ségolène en off : la fameuse vidéo où la présidente de Poitou-Charentes revendique les 35h pour les enseignants.

- Ségolène Royal sifflée au Zénith

- Ségolène critiquée dans une vidéo post-mortem de Pierre Bourdieu : séquence inédite tournée par Pierre Carles en 1999 et postée anonymement sur le site Dailymotion après diffusion sur Zalea TV le vendredi 29 septembre. Pierre Bourdieu y taille un costard post-mortem à « la femme de Hollande ». « Ségolène Royal, pour moi, elle n'est pas de gauche » affirme l'ex-professeur au Collège de France face caméra. Puis le sociologue, citant la confidence d'un ami, accuse la diva des sondages d'avoir choisi la gauche par carriérisme.

- Fabius en roquet : le plus jeune Premier ministre de France, Fabius, en mauvaise posture devant un Jacques Chirac déchaîné qui le traite de « roquet ».

Ségo sèche sur l'assurance-maladie : elle se fait coller par Philippe Douste Blazy sur le montant du déficit des comptes sociaux en 2000.


A droite :
André Santini, le maire UDF d'Issy-les-Moulineaux (92) se prête au jeu du vlogging, légérement parodié.