"Un point, un an"

— 

Le délégué interministériel à la sécurité routière, Rémy Heitz, a indiqué dimanche que des "aménagements du permis à points", pour le rendre "plus juste", étaient à l'étude.
Le délégué interministériel à la sécurité routière, Rémy Heitz, a indiqué dimanche que des "aménagements du permis à points", pour le rendre "plus juste", étaient à l'étude. — Mychèle Daniau AFP/Archives

"Un point, un an, cela me semble une décision responsable et juste". C'est ce qu'a déclaré mercredi le Premier ministre Dominique de Villepin à l'issue d'un Comité interministériel sur la sécurité routière (CISR) à Matignon.
En clair: tout conducteur qui perd un seul point sur son permis pourra, à compter de fin 2007, récupérer automatiquement ce point au bout d'un an -au lieu de trois maintenant- à condition de ne pas commettre d'autre infraction sur cette période.
"Il s'agit d'inciter les conducteurs concernés à adopter un comportement irréprochable pendant un an pour récupérer leur point", a-t-il ajouté.

Autre mesure, à partir du 1er juillet 2007, un site internet permettra de connaître le capital de points de son permis.
La mise en place de ce site, dont le coût est évalué à un million d'euros, sera pilotée par le ministère de l'Intérieur.
Dans un souci de confidentialité, le conducteur accédera aux informations le concernant via un identifiant et un code personnel.
Une meilleure information des automobilistes est "une condition essentielle pour plus d'efficacité" du permis à points, a souligné Dominique de Villepin.
Les conducteurs n'ayant pas accès à l'Internet pourront connaître leur situation auprès de leur préfecture ou de leur sous-préfecture.

Plus d'infos jeudi dans 20 Minutes.