France

Liquides filtrés et passagers crispés

Embarquements pas immédiats. La mise en place hier matin des nouvelles mesures de sûreté européennes, qui interdisent de voyager avec certains liquides en cabine, a provoqué quelques retards et surtout beaucoup d'incompréhension chez les passagers. S...

Embarquements pas immédiats. La mise en place hier matin des nouvelles mesures de sûreté européennes, qui interdisent de voyager avec certains liquides en cabine, a provoqué quelques retards et surtout beaucoup d'incompréhension chez les passagers. Selon Aéroports de Paris (ADP), il y a eu à Roissy et Orly des retards d'une demi-heure dans la matinée qui ont pu être résorbés vers midi avec des renforts.

Désormais, avant d'embarquer, les sacs des passagers sont contrôlés à un poste d'inspection. A Roissy, des hôtesses vérifient les liquides que les passages souhaitent embarquer en cabine. Les contenants, dans une limite de 10 centilitres, doivent être présentés dans un sac plastique transparent fermé. « C'est la galère. La plupart des passagers ne sont pas au courant des nouvelles mesures et ils sont choqués qu'on leur confisque des produits qu'ils ne peuvent prendre en cabine. Ce matin, on s'est fait insulter », témoigne la coordinatrice ADP d'une équipe d'hôtesses pendant qu'une de ses collègues jette à la poubelle un déodorant. A leur pied, un grand sac rassemble des déodorants, bouteilles d'alcool, parfums qui seront détruits dans la journée. « A un passager on a dû confisquer des chocolats parce qu'ils contenaient de la liqueur », explique une hôtesse.

Les liquides de plus de 100 millilitres sont interdits en cabine, mis à part ceux achetés en Duty Free ainsi que les médicaments et les aliments pour bébé.