L'Eglise y perd son latin

©2006 20 minutes

— 

Les évêques français respirent. Ils se sont vu assurer qu'il n'y aurait pas de libéralisation arbitraire ni immédiate de la messe traditionnelle en latin. Le cardinal Jean-Pierre Ricard, reçu récemment par Benoît XVI, a confirmé samedi à l'ouverture de l'assemblée plénière des évêques à Lourdes, qu'un motu proprio (décret personnel du pape) était en préparation à ce sujet mais « pas signé ». « Le projet « va faire l'objet de consultations diverses » et « nous pouvons faire part de nos craintes et de nos souhaits », a-t-il ajouté.

L'Eglise de France est inquiète depuis que des sources concordantes à Rome ont confirmé un projet pour libéraliser la célébration de la messe traditionnelle – en latin, le prêtre tournant le dos aux fidèles. Ceci dans le but de faire revenir sous l'autorité du pape des fidèles de monseigneur Lefebvre, qui célèbrent la messe en latin.