Bus : mises en examen prévues

©2006 20 minutes

— 

Quatre des cinq mineurs interpellés à la suite de l'incendie criminel d'un bus, samedi à Marseille, devaient être mis en examen pour « incendie volontaire ayant entraîné une infirmité ou une mutilation permanente » et écroués hier soir. Le cinquième devrait être entendu en tant que témoin assisté. Ces quatre suspects sont âgés de 15 à 17 ans et sont scolarisés. « Ce n'était ni des délinquants d'habitude, ni des criminels, mais des trublions de banlieue », a précisé le procureur de Marseille. Ils auraient agi « par mimétisme » avec des événements similaires survenus en région parisienne. Si trois d'entre eux ont avoué « avoir eu des actes personnels en lien avec cet incendie, aucun n'a admis être l'auteur du versement de l'essence ni d'avoir mis le feu », a précisé le procureur. « On ne sait toujours pas exactement qui a mis le feu et pourquoi », a d'ailleurs déploré l'avocat d'un des suspects.