Le patron de la DST mouille Villepin dans l'affaire Clearstream

©2006 20 minutes

— 

Le patron de la DST, Pierre de Bousquet de Florian, a confié aux juges de l'affaire Clearstream qu'une note désignant dès septembre 2004 Jean-Louis Gergorin comme le corbeau de l'affaire avait été détruite, par lui-même ou par Dominique de Villepin. Cet élément, révélé par le livre L'Irresponsable du journaliste Hervé Gattegno, enfonce un peu plus la défense du Premier ministre qui doit prochainement être entendu par les magistrats instructeurs.