Bayrou, la roue de secours ?

— 

Revoici François Bayrou. Dans un sondage Ifop pour le JDD, où 78 % des personnes interrogées se disent favorables à un gouvernement d'union nationale, l'arrivée du président du MoDem au gouvernement est souhaitée par 47 % des sondés. «Si la ligne choisie est celle à laquelle je crois (…), alors j'assumerai mes responsabilités. De ce point de vue-là, je suis prêt», a déclaré l'intéressé sur France 5, dimanche. Pendant la campagne de 2012, le Béarnais s'était lui-même prononcé pour un gouvernement qui réunirait les personnalités de différents partis afin d'affronter la crise, un gouvernement «comme en temps de guerre, dans lequel se réunissent les bonnes volontés», avait-il expliqué sur France Info.

«Le PS pèse à peu près 22 % de l'électorat. Comment mener des réformes structurelles avec un gouvernement partisan qui s'appuie sur une majorité fictive ? Il faut réunir les gens», plaide Jean-Luc Bennahmias, député européen du MoDem. Michel Sapin, lui, a rejeté l'idée. «Un gouvernement d'union nationale, ce n'est pas un gouvernement efficace», a expliqué le ministre du Travail sur Europe 1. M. Go.