Collision entre deux trains en Lorraine

©2006 20 minutes

— 

Des causes encore inconnues. Une collision entre un train de voyageurs et un train de marchandises s'est produite hier vers 11 h 45 à Zoufftgen (nord de la Moselle), faisant cinq morts. L'accident s'est produit dans une courbe à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Luxembourg, en pleine forêt mosellane. Un train express régional luxembourgeois, composé de trois wagons à deux étages, a percuté un train de marchandises français arrivant en sens inverse. Sous la violence du choc, la locomotive du convoi de marchandises est carrément montée sur le train de voyageurs.

Hier soir, le bilan – encore susceptible d'évoluer – était de cinq morts, cinq blessés, dont deux graves et dix autres passagers légèrement choqués. Tous les blessés ont été regroupés dans des tentes sur place avant d'être évacués vers les hôpitaux de Metz, Thionville et Luxembourg. Les autorités ne connaissaient pas encore l'identité des victimes. On ignore combien de personnes se trouvaient dans le train. Cette ligne est très fréquentée par des transfrontaliers travaillant en France. Heureusement, l'accident ne s'est pas produit à une heure de pointe.

Deux enquêtes sont en cours – l'une menée par la SNCF, l'autre par le Bureau enquêtes-accidents – pour tenter de comprendre comment les deux trains ont pu se retrouver nez à nez sur la même voie. En raison de travaux, une seule voie était en service à cet endroit et le trafic était alterné. La SNCF a déjà indiqué que « le convoi de marchandises n'a pas franchi un signal au rouge, mais au vert » lorsqu'il s'est « engagé en premier sur la voie ». « D'habitude, on circule à 140 km/h, témoignait hier un cheminot, mais là, à cause, des travaux, la circulation est encore plus sécurisée que d'habitude. »

Envoyée spéciale, Jeanne Mahé

Les premiers ministres français et luxembourgeois, Dominique de Villepin et Jean-Claude Juncker, se sont rendus sur les lieux de l'accident. Tous les deux sont restés prudents sur les causes possibles de la collision.