Pourquoi les deux trains se sont retrouvés nez à nez ?

— 

Une collision entre un train de voyageurs et un train de marchandises, qui s'est produite mardi à Zoufftgen (nord de la Moselle), a fait au moins dix morts et des blessés, ont indiqué les pompiers de Metz.
Une collision entre un train de voyageurs et un train de marchandises, qui s'est produite mardi à Zoufftgen (nord de la Moselle), a fait au moins dix morts et des blessés, ont indiqué les pompiers de Metz. — AFP Infographie

Pour le moment, on ne peut pas privilégier l¹erreur humaine ou la défaillance technique. Deux enquêtes sont en cours - l¹une menée par la SNCF, l¹autre par le Bureau enquête accident (BEA) - pour tenter deux comprendre comment les deux trains ont pu se retrouver nez à nez sur la même voie. En raison d¹un chantier, « une seule voie était en service et le trafic ferroviaire était alterné », a indiqué le porte-parole des chemins de fer français à Metz. C¹était donc au train de fret en provenance de Thionville et à destination du Luxembourg de changer de voie à cet endroit pour franchir les travaux.
Selon la SNCF, « le convoi de marchandises (NDLR, dont le conducteur est
décédé) n¹a pas franchi un signal au rouge, mais au vert » lorsque celui-ci s¹est « engagé en premier sur la voie », ajoutant qu¹il n¹y avait pas « d¹indication précise sur un éventuel problème de vitesse de circulation des trains côté français ».
L¹erreur peut-elle avoir eu lieu en amont côté luxembourgeois ? C¹est ce qu¹a affirmé à France 3 hier le vice-président du Conseil régional de Lorraine, Bertrand Mertz, en indiquant que « cet accident pouvait être lié à une erreur d¹aiguillage luxembourgeois ». Le porte-parole des chemins de fer luxembourgeois, Paul Potter, a indiqué de son côté qu¹il ne pouvait « ni confirmer ni démentir » cette information.

David Carzon