Alain Juppé gagne son pari bordelais

©2006 20 minutes

— 

L'ancien Premier ministre Alain Juppé a réussi avec éclat son retour sur la scène politique, sa liste obtenant selon la mairie 56,24% des voix au premier tour de l'élection municipale anticipée de Bordeaux, lui permettant de retrouver son mandat de maire après sa condamnation en 2004.
L'ancien Premier ministre Alain Juppé a réussi avec éclat son retour sur la scène politique, sa liste obtenant selon la mairie 56,24% des voix au premier tour de l'élection municipale anticipée de Bordeaux, lui permettant de retrouver son mandat de maire après sa condamnation en 2004. — Pierre Andrieu AFP

Un scrutin sans surprise. Avant l'annonce des résultats officiels et définitifs, Alain Juppé est arrivé à la mairie de Bordeaux, hier, entouré de militants qui scandaient son nom. Sa liste UMP-UDF-DVD a remporté les élections municipales anticipées avec 56,24 % des voix. Malgré une abstention de plus de 55 %, elle a largement devancé ses adversaires. La liste de Jacques Respaud (PS-PC-PRG-MRC) a comptabilisé 25,20 % des votes, celle de Pierre Hurmic (Verts) 10,30 %, celle de Jacques Colombier (Front national) 6,15 %, et celle d'Emmanuel Bichindaritz (LCR-Rouges vifs) 2,10 %.

A l'annonce des résultats, les Bordelais invités à la mairie ont acclamé leur nouveau maire en chantant : « On a gagné ». « C'est une belle victoire, a déclaré Alain Juppé, le résultat est net et constitue un formidable encouragement. » L'ancien Premier ministre a réalisé, hier, son meilleur score bordelais. En 2001, il avait remporté 50,96 % des voix. Pourtant, Emmanuel Bichindaritz, le candidat LCR-Rouges vifs, estime que le nouveau maire a été très mal élu : « Avec le taux d'abstention, finalement, seul un Bordelais sur quatre a voté pour Juppé. »

Mais ces considérations n'entachent pas la joie du vainqueur, qui a donc troqué le jean et la chemise ouverte pour un costume plus classique : celui de maire de Bordeaux, qu'il endossera jusqu'aux municipales, en 2008. « Je quitterai cette fonction avec le sentiment du devoir accompli », a affirmé son colistier et prédécesseur Hugues Martin.

« En accordant de nouveau leur confiance à Alain Juppé, les Bordelaises et les Bordelais témoignent de leur attachement et de leur reconnaissance à un homme qui s'est consacré de tout son coeur au rayonnement de leur ville », s'est félicitée hier l'UMP dans un communiqué. Pour sa part, Alain Juppé notait qu'« après une période difficile, c'est un nouveau départ ».

Orianne Dupont

Avec ses 25,20 % des voix, la liste PS-PC a gagné un siège, attribué à Matthieu Rouveyre, du Mouvement des jeunes socialistes.