Les Alsaciens en désaccord sur le conseil unique

— 

La collectivité territoriale unique ne verra pas le jour en Alsace. A l'issue du référendum de dimanche, au cours duquel les Alsaciens étaient appelés à voter pour ou contre la fusion des deux conseils généraux (Haut-Rhin et Bas-Rhin) et du conseil régional, le territoire sort désuni. Les Haut-Rhinois ont largement rejeté le projet de conseil unique, avec 55, 69 % de « non », selon des résultats partiels. Les électeurs bas-rhinois se sont, eux, prononcés en faveur du projet à 66, 88 %. Pour que le résultat du référendum sur la collectivité unique d'Alsace ait été valide, il fallait que le « oui » représente plus de la moitié des suffrages et au moins 25 % des électeurs inscrits dans chacun des départements. Mais, finalement, le « non » haut-rhinois condamne à lui seul le projet de collectivité unique. « Nous aurions pu avoir une démarche exemplaire, a déclaré Guy-Dominique Kennel, le président UMP du conseil général du Bas-Rhin. Nous n'avons pas réussi et, l'Alsace en pâtira. » à Strasbourg, Alexia Ighirri