Montigny, Heaulme nie tout

©2006 20 minutes

— 

La reconstitution réalisée mardi, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets à Montigny-les-Metz en présence de Francis Heaulme n'a pas donné les résultats escomptés, le tueur en série revenant sur ses précédentes déclarations
La reconstitution réalisée mardi, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets à Montigny-les-Metz en présence de Francis Heaulme n'a pas donné les résultats escomptés, le tueur en série revenant sur ses précédentes déclarations — Jean-Christophe Verhaegen AFP

La reconstitution réalisée hier, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets à Montigny-lès-Metz (Moselle) en présence de Francis Heaulme n'a pas donné les résultats escomptés. Le tueur en série est revenu sur ses précédentes déclarations, sous une pluie battante pendant une grande partie de la journée. « Cette reconstitution s'est déroulée d'une manière assez difficile, a indiqué le procureur de Metz Joël Guitton. Heaulme conteste les déclarations qu'il a faites le 9 juin 2006 devant les juges d'instruction. »

Déjà condamné à six reprises pour meurtre, Heaulme, 47 ans, purge une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Il a été mis en examen en juin pour le double meurtre de Montigny en 1986, une affaire pour laquelle Patrick Dils avait été condamné par deux fois avant d'être acquitté en 2002.