"DSK, il va gagner, la gauche, elle va passer" (audio)

— 

Dominique Strauss-Kahn s'est lancé vendredi en campagne pour l'investiture présidentielle, affichant la certitude que "les choses ne sont pas jouées", face aux sondages qui donnent Ségolène Royal grande favorite.
Dominique Strauss-Kahn s'est lancé vendredi en campagne pour l'investiture présidentielle, affichant la certitude que "les choses ne sont pas jouées", face aux sondages qui donnent Ségolène Royal grande favorite. — Fred Dufour AFP

DSK, il va frapper un grand coup. Rebondissant sur le phénomène « Zidane, il va marquer », les rappeurs Kbane et Bambou ont composé, gracieusement, le tube de campagne de l’ancien ministre des Finances. « Strauss-Kahn, il va gagner » va donc ouvrir son meeting d’Alfortville ce soir. Une réponse à Sarkozy pour ces anciens compagnons de chanson de Doc Gynéco au sein du ministère AMER, de Sarcelles. Le cahier des charges était simple : une rengaine déjà connue de tous, ludique, qui puisse rimer avec "Strauss-Khan" et surtout propice au "buzz" sur internet. L'équipe mise ainsi sur pas moins d'un million de téléchargements en deux semaines. Et une certaine d'ose d’auto-dérision puisque l’équipe de l’émission « Dimanche Plus », présentée par Laurence Ferrari sur Canal, avait piégé le candidat socialiste récemment. Le micro des journalistes avait enregistré une conversation au cours de laquelle le conseiller en communication de DSK lui conseillait de se rendre à la Fnac afin de s’y faire filmer entrain d’acheter un single de « Zidane, il a frappé » pour son petit-fils. Une indiscrétion qui jetait pas mal de discrédit sur le côté spontané et sympathique du personnage. Mais pris pour pris la main dans les bacs, DSK a décidé d’exploiter le filon jusqu’au bout.

Alexandre Sulzer

Ecoutez la chanson « Strauss-Kahn, il va gagner » :