Les opposants se mobilisent de nouveau

— 

Frigide Barjot l'assure sur Twitter : « Nous serons très nombreux le 24 mars à Paris. » Interdits de défilé sur les Champs-Elysées, les opposants au « mariage pour tous » évoquaient, jeudi matin, une manifestation avenue de la Grande-Armée pour le rassemblement prévu dimanche à Paris. Mais l'après-midi, le site de La Manif pour tous indiquait que des informations complémentaires seraient données rapidement, tout en expliquant que le rassemblement se déroulerait dans « un cadre légal et républicain ». En tout cas, la détermination des anti semble toujours aussi forte. Mercredi, des militants du syndicat étudiant UNI ont déployé pendant quelques minutes une banderole sur l'Arc de triomphe à Paris pour interpeller François Hollande. Surtout, mille cars et dix rames de TGV auraient été réservés par les manifestants, davantage que lors de la précédente manifestation du 13 janvier, qui avait rassemblé 340 000 personnes, selon la police, et un million d'après les organisateurs. Feront-ils mieux cette fois ? Réponse dimanche.