France

L'affaire des frégates n'avance qu'à Taïwan

C'est l'affaire dans l'affaire. Où sont passés les centaines de millions d'euros de commissions issus de la vente en 1991 de six frégates par Thomson à Taïwan ? S'il est établi que des officiels locaux se sont enrichis et que des rétrocommissions son...

C'est l'affaire dans l'affaire. Où sont passés les centaines de millions d'euros de commissions issus de la vente en 1991 de six frégates par Thomson à Taïwan ? S'il est établi que des officiels locaux se sont enrichis et que des rétrocommissions sont revenues en France, la justice ignore l'identité des destinataires à Paris. Une faille exploitée par le corbeau de l'affaire Clearstream qui a tenté de mettre en cause diverses personnalités françaises. L'audition cet été de l'ancien ministre de la Défense (PS) Alain Richard laissait présager des progrès, mais les investigations se heurtent toujours au secret-défense : la Commission consultative du secret de la défense nationale a refusé samedi la déclassification d'un document. Un autre document détaillant les bénéficiaires aurait été, lui, classé rétroactivement.

La justice française reste donc bloquée alors qu'à Taïwan, l'ex-Premier ministre et l'ex-président ont été entendus et huit personnes inculpées. Parmi eux, le principal suspect, l'intermédiaire Andrew Wang. Dernier problème, le juge Van Ruymbeke, qui enquête depuis 2001, va bientôt quitter ses fonctions.

A. S.