Jack Lang renonce à l'investiture PS

— 

Jack Lang, candidat à l'investiture socialiste à la présidentielle, a réaffirmé avec force dimanche, devant ses partisans, qu'il poursuivrait "jusqu'au bout" sa route vers l'investiture présidentielle, quelle que soit "la météorologie politique".
Jack Lang, candidat à l'investiture socialiste à la présidentielle, a réaffirmé avec force dimanche, devant ses partisans, qu'il poursuivrait "jusqu'au bout" sa route vers l'investiture présidentielle, quelle que soit "la météorologie politique". — Behrouz Mehri AFP

Trop de pressions? L'ex-ministre de la Culture socialiste a jeté l'éponge ce soir, lors du journal de TF1, annonçant qu'il renonçait à briguer à briguer l'investiture PS à la présidentielle de 2007, sans se prononcer en faveur d'un autre postulant socialiste.
"Dans un esprit de discipline collective, je consens à accomplir ce sacrifice", a déclaré le député PS du Pas-de-Calais, précisant qu'il répondait ainsi à un souhait du Premier secrétaire François Hollande, qui lui a demandé de "ne pas ajouter la division à la division en multipliant les candidatures".
M. Hollande lui "a demandé de ne pas ajouter la confusion à la division et la division au déchirement", a-t-il insisté.
Laurent Fabius, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal sont donc pour le moment les trois postulants à la candidature socialiste pour 2007. La date limite du dépôt des candidatures est mardi 3 octobre, à 15H00.
M. Lang n'a pas indiqué à ce stade quel candidat il allait soutenir, se bornant à souligner qu'il "choisirait le moment venu" celui "qui incarnera le mieux une gauche authentiquement révolutionnaire". Il a souligné qu'il se donnerait "un peu de temps" avant de faire son choix.
"Mon obsession est de faire gagner la gauche et de mettre à terre ce gouvernement anti-social et arrogant". "Ma ligne de conduite c'est d'assurer l'unité des socialistes" et "éviter toute forme de déchirement"', a-t-il ajouté.
Il a souligné qu'il avait également discuté, avant de prendre sa décision, avec ses "amis du Pas-de Calais", département dont il est le député, Daniel Percheron, président de la région Nord-Pas de Calais, et Serge Janquin, premier secrétaire fédéral.
Candidat déclaré depuis le printemps 2005, Jack Lang était soumis depuis plusieurs mois à de fortes pressions pour renoncer à se lancer dans la course.
Les candidatures seront closes mardi à 15H00.