Mission tabac: interdiction effective au 1er septembre 2007 sans exception

— 

Les mesures anti-tabac, souhaitées par le ministre de la Santé Xavier Bertrand pour durcir une loi Evin mal appliquée, ont été remises à des jours meilleurs par le chef du gouvernement, peu soucieux de risquer une nouvelle polémique au lendemain de la crise du CPE.
Les mesures anti-tabac, souhaitées par le ministre de la Santé Xavier Bertrand pour durcir une loi Evin mal appliquée, ont été remises à des jours meilleurs par le chef du gouvernement, peu soucieux de risquer une nouvelle polémique au lendemain de la crise du CPE. — Christophe Simon AFP

La mission d'information sur le tabac prône une interdiction de fumer dans les lieux publics effective au plus tard le 1er septembre 2007 et refuse toute exception, même pour les buralistes, les cafetiers, les hôteliers et restaurateurs, selon l'Agence France Presse (AFP).
La mission fait ces recommandations dans son rapport qu'elle doit voter formellement mardi.
Le document, consultable depuis lundi matin par tous les membres de la mission, prévoit de recourir à un décret pour durcir la législation actuelle, comme l'avaient souhaité la majorité des députés UMP mardi dernier, ainsi que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, auditionné par la mission mercredi dernier.
Il se prononce pour un "délai unique" applicable à tous les secteurs. Toutefois il envisage que le gouvernement puisse faire le choix d'accorder un délai supplémentaire aux cafés, hôtels, restaurants et discothèques, mais dans ce cas il souhaite une application au plus tard le 30 juin 2008.
Le rapport prévoit la possibilité facultative de créer des fumoirs "hermétiquement clos" avec des systèmes d'extraction et des normes sanitaires très rigoureuses dans lesquels il n'y aurait aucun service.