Des pistes pour redonner des crédits au permis

©2006 20 minutes

— 

Pédale un peu plus douce. Le ministère des Transports a confirmé hier les propos de Dominique de Villepin vendredi sur la « réflexion » engagée sur le permis « pour élaborer un dispositif plus juste et plus incitatif ». Le gouvernement suit « trois pistes de travail », la première étant l'ouverture d'un site Internet permettant d'être rapidement informé sur son capital de points. Les deux autres « pistes » citées par le ministère sont une possible réduction du délai de six mois avant de repasser le permis en cas de perte des douze points et un contrôle accru des organismes assurant les stages destinés à récupérer les points perdus.

« Il s'agit de trois pistes de travail, rien n'est complètement arrêté », a toutefois indiqué le ministère des Transports. En revanche, le gouvernement n'envisage pas la suppression de la sanction prévue pour les dépassements de vitesse de moins de 20 km/h (un point perdu), suppression réclamée par l'association 40 millions d'automobilistes. « Il ne s'agit pas de donner un signal de faiblesse dans la lutte pour la sécurité routière », a encore indiqué le ministère alors que le préfet Jean Aribaud, chargé par le gouvernement en juillet d'une mission d'évaluation sur le permis à points, devrait remettre son rapport d'ici à la fin octobre.

« On est dans une situation d'affolement préélectoral, une toute petite minorité est en train de faire reculer le gouvernement sur son domaine de réussite le plus éclatant », s'inquiète Geneviève Jurgensen, de la Ligue contre la violence routière.