Le Brésil, roi du mélange

©2006 20 minutes

— 

Premier producteur mondial de sucre de canne, le Brésil est également le plus gros réservoir de bioéthanol de la planète. Tout simplement appelé « alcool » au Brésil, l'essence verte y est mélangée à l'essence noire depuis presque quatre-vingts ans ! Cette année, la récolte de canne affiche un record historique : 17,8 milliards de litres vont sortir des distilleries du pays. L'essentiel va être utilisé sur place. Car un automobiliste sur trois roule au « flex-fluel », une technologie de moteur qui permet de faire son plein 100 % bioéthanol, 100 % essence ou n'importe quel mélange des deux.

Le vent de l'énergie propre insufflé par les marchés internationaux incite également les barons de la canne à planter plus : depuis 2001, les exportations de bioéthanol ont été multipliées par six. Le climat et l'espace sont deux atouts considérables du Brésil face à ses concurrents producteurs d'éthanol. La production de la canne est également deux fois moins chère – ce qui se répercute au prix à la pompe – et plus propre que celle du maïs. Mais seul des pays comme l'Afrique du Sud ou l'Inde, qui ont déjà signé des partenariats avec le Brésil, peuvent imaginer planter de la canne à une telle échelle.

A Rio, Charlotte Valade