Les oreilles des petits à surveiller

— 

Les contrôles sont peu pratiqués.
Les contrôles sont peu pratiqués. — M. AIRIO/ LEHTIKUVA OY/SIPA

Les parents sont-ils à l'écoute des problèmes d'audition de leurs enfants ? Pas toujours, à en croire l'enquête Ipsos pour Audika sur les risques de mal audition chez les jeunes enfants*, révélée en avant-première par 20 Minutes. Selon celle-ci, alors que les parents font volontiers contrôler la dentition et la vue de leurs bambins, ils sont moins vigilants concernant leurs oreilles.

Ainsi, entre 0 et 11 ans, moins d'un tiers des enfants ont eu plus d'un examen auditif. «La France est en retard sur le sujet. Car le dépistage de la surdité néonatale n'est obligatoire que depuis avril dernier», explique Alain Tonnard, co-président d'Audika. Un faible contrôle d'autant plus inquiétant que les problèmes d'audition sont moins rares qu'on ne le croit. Ainsi, un parent sur dix ayant fait réaliser un diagnostic de l'audition a découvert que son enfant rencontrait des troubles d'audition. Or, si ces problèmes ne sont pas détectés suffisamment tôt, ils peuvent conduire à des retards dans le développement et l'apprentissage du langage «, souligne Alain Tonnard. Par ailleurs, les ORL sont unanimes pour dire que plus la détection des troubles est précoce, meilleurs sont les résultats de la rééducation auditive. Ils plaident aussi pour un dépistage régulier car tous les problèmes d'audition ne surviennent pas à la naissance.» Certaines pertes d'audition sont dues à des infections, des traumatismes, la prise de médicaments... «, souligne Alain Tonnard. delphine bancaud