Manif contre un futur missile

©2006 20 minutes

— 

Déguisés en missiles et en inspecteurs de l'ONU, plus d'un millier de manifestants antinucléaires ont effectué samedi une « inspection citoyenne » symbolique aux portes du centre d'essai et de lancement de missiles des Landes. C'est en effet à Biscarosse que sera testé un nouveau missile, le M51, qui doit équiper en 2010 les sous-marins nucléaires. « En l'absence de l'ONU, c'est le rôle des citoyens de vérifier si cette arme est en contradiction ou non avec le Traité de non-prolifération nucléaire », a déclaré Greenpeace à cette occasion. Le député (Verts) Noël Mamère est venu « dénoncer le double langage du président de la République qui, dès qu'il quitte la tribune des Nations unies, prône le surarmement de la France ». « Nous ne testons que le lancement du missile. Il n'y a pas d'arme ni de matière nucléaire sur le site », a expliqué de son côté un responsable du centre d'essai.