Lemaire paie cher le maïs

©2006 20 minutes

— 

Deux cent mille euros de dommages-intérêts pour trois épis de maïs OGM fauchés, « ça fait cher l'épi ». Gilles Lemaire s'indigne. L'ancien secrétaire national des Verts a reçu lundi un avis de saisie immobilière sur son appartement du 3e arrondissement de Paris, après la destruction en 2004 de maïs transgénique. Hier, lors d'un point presse à son domicile en présence de représentants des Verts et de faucheurs volontaires, il a incriminé « une justice à deux vitesses », qui s'acharne sur son cas quand d'autres affaires traînent pendant des années. Ses soutiens présents ont rappelé que la majorité des Français sont contre les OGM, et que les faucheurs ne faisaient qu'« obéir aux besoins de la société civile ». Tous se montrent optimistes. La preuve : « Je n'ai pas fait estimer la valeur de l'appartement, je ne compte pas vendre », a ironisé Gilles Lemaire.

Marie-Colombe Afota