Un tiers des généralistes ne le sont pas vraiment

©2006 20 minutes

— 

Près de neuf médecins généralistes sur dix d'Ile-de-France limitent les visites à domicile, et la plupart en ont une opinion négative, indique une étude de l'Union régionale des médecins libéraux (URML) d'Ile-de-France révélée dimanche par Le Parisien.
Près de neuf médecins généralistes sur dix d'Ile-de-France limitent les visites à domicile, et la plupart en ont une opinion négative, indique une étude de l'Union régionale des médecins libéraux (URML) d'Ile-de-France révélée dimanche par Le Parisien. — Marc Le Chelard AFP/Archives

Seuls 62 % des médecins généralistes inscrits au Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) exercent exclusivement la médecine générale. Selon cette enquête, 24 % ne la pratiquent pas du tout et 14 % l'exercent à temps partiel avec une autre pratique comme la médecine du travail, la psychiatrie, la gériatrie, l'allergologie, l'angéiologie, l'acupuncture ou encore l'homéopathie. « La médecine générale est dramatiquement sinistrée », estiment les responsables du Cnom.