Suez-GDF, fin des débats?

©2006 20 minutes

— 

Une date diversement interprétée. Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée, a annoncé hier qu'un accord avait été trouvé entre les groupes parlementaires sur la privatisation de GDF et sa fusion avec Suez. L'examen du texte devrait se terminer le 28 septembre, pour un vote le 3 octobre, sans utilisation donc du 49-3 par le gouvernement.

L'UMP, qui défend ce projet, a salué « l'attitude de l'opposition ». Mais, pour celle-ci, « la bataille continue pour empêcher la privatisation ». « Nous fixons une date indicative pour que chaque député, y compris les amis de Nicolas Sarkozy qui sont réservés, prenne ses responsabilités face aux Français », a déclaré Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS. Sarkozy, qui s'était opposé en 2004 à la privatisation de GDF avant de changer d'avis, a invité hier les députés UMP « qui lui font confiance à voter le texte ».