La route inquiète les parents

©2006 20 minutes

— 

Les Français ont moins pris leur voiture en 2005 qu'auparavant: pour la première fois depuis près de 30 ans, la circulation des véhicules particuliers a diminué sous l'effet de la hausse des carburants et du développement de l'offre de transports collectifs.
Les Français ont moins pris leur voiture en 2005 qu'auparavant: pour la première fois depuis près de 30 ans, la circulation des véhicules particuliers a diminué sous l'effet de la hausse des carburants et du développement de l'offre de transports collectifs. — Patrick Bernard AFP/Archives

Le risque routier est la première cause d'inquiétude pour les parents, selon un sondage réalisé par BVA pour la Prévention routière et la Fédération française des sociétés d'assurance. Un sondé sur quatre place ainsi l'accident de la route, tant comme conducteur que comme piéton, comme premier risque, devant l'agression (21 %), l'accident domestique (15 %), l'alcool et la drogue (12 %), la maladie grave (11 %), la dépression (10 %), le chômage et l'échec scolaire (4 %). Exemple de cette inquiétude, près de deux parents sur trois excluent l'usage d'un vélomoteur par leur enfant.