Des soutiens au Dr Bonnemaison

— 

Alors que le gouvernement planche sur un projet de loi sur la fin de vie qui sera présenté en juin à l'Assemblée, une affaire relance le débat. Plus de 240 médecins ont adressé une lettre ouverte à François Hollande et au Conseil de l'Ordre mercredi pour demander la suspension de la radiation de l'urgentiste Nicolas Bonnemaison, mis en examen pour sept cas d'euthanasie de patients âgés en fin de vie. «Du fait du secret de l'instruction, les membres de la chambre n'ont jamais eu accès aux dossiers médicaux des patients», soulignent-ils.