L'affaire Grégory encore d'actualité

©2006 20 minutes

— 

Un dossier qui continue de défrayer la chronique. Alors que France 3 doit diffuser un téléfilm de six fois 52 minutes fin septembre, sauf interdiction judiciaire, un autre acteur de ce dossier livre à son tour son témoignage. Il s'agit du colonel Etienne Sesmat, qui avait dirigé l'enquête à ses tout débuts après la découverte du corps du petit Grégory dans la Vologne le 16 octobre 1984, et qui ne s'était jamais exprimé. Le gendarme, très critiqué à l'époque, revient sur les dérives de l'enquête et les chaos médiatique et judiciaire qui ont suivi et qui résonnent encore dans toutes les mémoires. Car beaucoup d'éléments et de fantasmes continuent de perturber la perception de cette affaire. Les choses vont-elles enfin changer ? Alors que le livre du colonel Sesmat se veut une remise à plat des éléments concrets du dossier, le téléfilm de France 3 s'appuie notamment sur le livre de Laurence Lacour* (elle avait suivi l'affaire pour Europe 1), qui a décortiqué l'emballement médiatique autour de ce fait divers. Ce projet est avant tout né de la volonté de ne pas laisser TF1 s'emparer de cette histoire, ce qui effrayait beaucoup Christine et Jean-Marie Villemin. Un moindre mal pour ce couple qui vit désormais dans l'anonymat.

David Carzon

* Le Bûcher des innocents (Les Arènes).