Le retour du bâton contre l'échec scolaire

©2006 20 minutes

— 

L'école idéale telle que se la représentent les Français n'est pas seulement

peuplée de pédagogues de talent. Elle est aussi tenue par des hommes et femmes à poigne. Cette soif d'autorité ressort nettement du sondage sur l'éducation réalisé par LH2 pour le Manifeste 20 Minutes-RMC. Interrogés sur les mesures à prendre pour « améliorer la qualité de l'enseignement », les sondés préconisent d'abord de « renforcer la discipline à l'intérieur des établissements » (37 %). Un élément qui leur semble plus important que de « mieux orienter les élèves » (34 %) ou de « rendre obligatoire le soutien scolaire aux élèves en difficulté » (34 %). Le clivage droite-gauche est cependant très marqué, ce qui fait dire à François Miquet-Marty, directeur des études politiques de LH2, que « tous les Français ne jugent pas prioritaire le renforcement de la discipline. Ce sont les sympathisants de droite. » Reste que cette aspiration, amplifiée par les faits divers en milieu scolaire, est une tendance de fond de la société. « Les Français sont sensibles au déclin du respect des règles par les collégiens et les lycéens, qui est mis en lumière par les études officielles », analyse Miquet-Marty.

Attention toutefois à ne pas confondre désir d'autorité et de sécurité. « La sécurité des biens et des personnes n'est plus l'attente numéro un comme elle l'était en 2002. » Ici, c'est bien d'autorité qu'il s'agit. Ce qui justifie en partie la popularité de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, dont les prises de position en faveur d'un encadrement plus fort à l'école n'ont pas fini de faire mouche.

Stéphane Colineau

A travers trente sondages menés sur trente semaines, le Manifeste 20 Minutes-RMC va tracer le portrait de la France souhaitée par les électeurs. Tous les grands thèmes de la campagne présidentielle seront abordés sous un angle concret : éducation, travail, santé, environnement, institutions, sécurité. De cette photographie naîtront aussi des propositions. Elles seront compilées dans un document sur lequel les candidats seront appelés à réagir.