L'après-Chirac se prépare?

©2006 20 minutes

— 

Nomination au château. La désignation plus que probable d'un proche de Chirac comme procureur général de Paris a créé la polémique dans les mondes politique et judiciaire, certains y voyant une manoeuvre de l'Elysée pour verrouiller la justice. Actuel directeur de cabinet du garde des Sceaux Pascal Clément et ancien conseiller du président Chirac pour la Justice, Laurent Le Mesle, 55 ans, est donné depuis des mois comme le prochain procureur général de la cour d'appel de Paris, pour remplacer Yves Bot. Cette nomination, qui interviendra le 6 octobre, serait considérée comme « choquante » par l'union syndicale des magistrats. Pour François Hollande, premier secrétaire du PS, il s'agit pour le président de « se protéger des éventuelles poursuites judiciaires ». Le chef de l'Etat est en effet menacé de perdre son immunité à la fin de son mandat.