Huîtres d'Arcachon : deux décès suspects

©2006 20 minutes

— 

C'est un communiqué signé par les ministères de la Santé et de l'Agriculture qui a annoncé la nouvelle, hier soir. Une enquête a été lancée par le ministère de la Santé après le décès de deux malades au centre hospitalier d'Arcachon (Gironde). Point commun entre les victimes : elles avaient consommé récemment des huîtres. L'information n'est pas anodine, au moment où la polémique fait rage entre les autorités et les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon. Les professionnels de la mer sont furieux en raison de l'interdiction de la vente d'huîtres décidée le 31 août, après des tests indiquant une potentielle dangerosité.

Le communiqué met en évidence que la décision d'ouvrir une enquête sur les décès n'a été prise qu'au nom du principe de précaution : « Aucun lien ne peut être établi à ce jour entre la consommation des huîtres et ces décès. » Le ministre de l'Agriculture a reçu les ostréiculteurs pour leur indiquer que la commercialisation des huîtres provenant des bassins de stockage isolés du bassin d'Arcachon sera désormais interdite », et que l'interdiction de la vente des huîtres du bassin pourrait être prolongée.

Un millier d'ostréiculteurs et leurs familles ont entamé, hier à Arcachon, une manifestation sous la forme d'une marche funèbre pour protester contre l'interdiction de consommer les huîtres du bassin. Ils dénoncent le manque de fiabilité des tests réalisés sur leurs huîtres.