Enfant et sport : l'heure du choix

©2006 20 minutes

— 

A l'heure où les enfants ont remis en route leur activité cérébrale sur les bancs de l'école, l'éternelle question du choix des activités extrascolaires, notamment sportives, taraude les parents. Mais comment faire son choix parmi les quelque cent cinquante disciplines sportives existantes ?

Les spécialistes de l'enfance sont formels : la pratique sportive doit toujours être un plaisir. « Il faut suivre l'envie de l'enfant, tout mouvement est positif », insiste Claire Carrier, pédopsychiatre et médecin du sport. Inutile aussi de chercher à enfermer son fils ou sa fille dans une seule pratique. « Avant la puberté, il convient de varier au maximum les expériences », ajoute- t-elle. Sport individuel, sport collectif, sport de glisse, sport en contact avec la nature : l'idéal est de proposer alternativement chacune de ces activités afin de développer « un maximum d'outils pour s'adapter par la suite ». Dès 7 ans, l'enfant a pleinement conscience de son corps et peut accéder à toutes les disciplines – excepté la musculation, déconseillée avant 17 ans.

Marie-Colombe Afota

L'ouvrage de référence, Quel sport pour mon enfant ? de Michel Binder, est publié aux éditions Marabout.

Quel que soit le sport choisi, une visite préventive chez le médecin est indispensable. Avant l'entraînement, penser aux sucres lents et à une bonne hydratation. Et gare aux limites physiologiques : pas plus de 6 heures par semaine avant 8 ans, 8 heures pour les 8-12 ans et 10 heures ensuite.