Débats très «polis» entre les militants et les candidats

©2006 20 minutes

— 

Tous sont venus, sauf la principale. Tous les candidats à l'investiture – déclarés ou pas – ont participé ce week-end aux rencontres avec les militants organisées par le Mouvement des jeunes socialistes (dont le président, Razzye Hammadi, soutient François Hollande). Tous sauf Ségolène Royal. « Elle a refusé le principe des questions-réponses », a déploré un membre du MJS. L'intéressée dit n'avoir pas voulu se « laisser ballotter » et y « aller parce que les autres y vont ».

Dommage, car son image auprès des jeunes du PS en a été écornée, d'autant que les questions n'étaient pas des plus cinglantes. « Consigne a été donnée aux jeunes d'être polis avec tous les intervenants, donc agressifs avec aucun », confie un responsable du parti.

Lors du débat avec Lionel Jospin samedi, plusieurs jeunes militants ont regretté de ne pas avoir pu poser de questions à l'ancien Premier ministre. « C'était verrouillé, les questions étaient triées », a assuré l'un d'entre eux. Une censure réfutée par la direction du MJS.

B. B.