Laurent Fabius, la gauche et rien que la gauche

©2006 20 minutes

— 

« Le concours de look, ce n'est pas du tout ce que les Français attendent. » L'ancien Premier ministre n'en démord pas : il est le meilleur. Lui, fait des propositions « concrètes ». Rien à voir avec les « propos généraux » de Ségolène Royal. Fidèle à sa stratégie depuis sa campagne pour le « non » lors du référendum européen, Laurent Fabius veut incarner une ligne de gauche au PS. Mercredi, il a dévoilé ses sept « engagements pour 2007 ». Au menu, 100 e de plus « immédiatement » pour le smic, la fin des stock-options, le développement durable comme « exigence prioritaire », et une « nouvelle République ». Las, celui qui est parti le premier en campagne – persuadé que « son tour » était enfin venu – reste au plus bas dans les sondages, toujours mal aimé dans l'opinion comme parmi les militants.