Arrestation du second suspect du meurtre de Yamine Djerroud

— 

Selon l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs de la Brigade criminelle, plusieurs jeunes, qu'il connaissait, auraient voulu lui faire payer des propos blessants colportés sur la petite amie de l'un d'entre eux.
Selon l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs de la Brigade criminelle, plusieurs jeunes, qu'il connaissait, auraient voulu lui faire payer des propos blessants colportés sur la petite amie de l'un d'entre eux. — Mehdi Fedouach AFP

Un jeune homme, second suspect du meurtre de Yamine Djerroud, frappé à mort dans une cave de Bobigny par d'autres jeunes le 21 juillet, a été arrêté mardi en fin en journée à Paris, a-t-on appris mercredi de source judiciaire à Bobigny.
Ce jeune homme, soupçonné d'avoir pris une part "active" à cette agression particulièrement violente, était activement recherché par la police.
Un premier suspect, un jeune homme de 19 ans avait été mis en examen pour "assassinat" le 25 juillet et une jeune fille est également poursuivie pour "non-dénonciation de crime".
Le garçon a été placé en détention provisoire et la jeune fille laissée libre sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet, selon une source judiciaire.
Le parquet de Bobigny avait ouvert le 25 juillet une information judiciaire pour "assassinat" après la mort, le 21 juillet, de Yamine, 19 ans, vraisemblablement tué par plusieurs autres jeunes parce qu'il aurait manqué de respect envers cette jeune femme, du même âge. L'enquête a été confiée à la juge Maze-Barthot.
Le corps de Yamine Djerroud avait été retrouvé dans la nuit du 21 au 22 juillet dans une cave, à quelques dizaines de mètres de chez lui, le visage tuméfié et déformé par les coups, un sac plastique roulé en boule dans la gorge.